manifestation du 4 novembre

Publié le par crabie

 

Toulouse le 5 novembre 2008
La manifestation d’hier a été un succès par le nombre de personnes qui se sont mobilisées (environ 160 venues de Haute Garonne mais aussi des départements voisins). Il y avait des E des G des psy et des enseignants. On a pu dialoguer avec une sénatrice venue nous soutenir. Je vous remercie tous et particulièrement Isabelle qui a superbement assuré tant administrativement que matériellement. 

Encore une fois malheureusement cette manifestation colorée a très peu intéressé les médias (à réfléchir sérieusement !).

La manifestation a débuté par un point info où j’ai expliqué les objectifs de la manifestation.

-          début de la présentation du budget de l’éducation nationale à l’assemblée nationale avec la suppression annoncée de 3000 postes E et G

-          soutenir localement la manifestation parisienne au même moment devant l’assemblée nationale

-          démantèlement des réseaux

-          succès de la pétition www.sauvonslesrased.org qui est à plus de 95 000 signataires (il faut continuer à faire signer autour de nous)

 

Une délégation comprenant Claude Melotto de l’aren31, Véronique Miossec, présidente de apsen31, Jean-louis Gerbal, représentant du se-unsa, Christian Belinguier, représentant du snuipp et moi-même a été reçu par Monsieur Repessé, représentant les services administratif de l’Etat. Nous avons longuement expliqué ce qu’étaient un Rased et les spécificités des trois fonctions. La rencontre a été courtoise et a permis d’expliciter les risques encourus en cas de suppression des rased : externalisation vers le privé, prise en charge de toutes les difficultés dans la classe par le seul enseignant.

Enfin deux points ont été exposés : la non évaluation du travail des rased après 18 ans d’existence et l’absence de dialogue avec la hiérarchie.

Notre collègue rééducatrice a laissé à la disposition tous les documents permettant une synthèse claire pour le préfet. Lequel préfet fera normalement remonter l’information auprès du Ministère de l’Intérieur, du Ministère de l’Education Nationale et du Recteur.

Parallèlement une animation avait lieu devant la préfecture durant laquelle chaque personne avec gilet fluo déposait sur un totem les prénoms des élèves qui ne seront plus aidés par les rased l’année prochaine.

Cette manifestation va peut être enfin marquer le départ d’initiatives dans notre département :

-          création d’un collectif de défense des rased

-          intervention avec les associations de parents d’élèves

-          rencontre avec l’IA

Voici le courrier que j’ai reçu hier soir de la part de la présidente de l’Apsen31.

Bonsoir,

Suite à ce rendez-vous à la préfecture, j'ai oublié de vous parler d'un projet de rencontre avec l'IA que nous avions aussi évoqué au bureau de l'APsEN 31.

Il me semblerait important de pouvoir organiser ce projet très fédérateur pour le commité de "défense des RASED".

Deux questions se posent à moi : j'envoie ce courrier au bureau de l'APsEN et à d'autres personnes (E, G, Psy) dont j'ai eu les contacts par échanges de mail mais il est très possible que quelqu'un soit oublié. Pourrions nous nous redire qui informe qui dans chacune des associations ou partenaires ?

La deuxième question concerne la présence pour moi importante des syndicats, serions nous d'accord pour les inviter à rencontrer l'IA avec nos associations ?

Et la troisième questions (Y'en a 3 finalement) serait la rencontre de la FCPE locale aussi même si elle n'a pas signé la pétition, elle fait circuler un appel très intéressant, qu'en pensez-vous ?

Dans l'attente de vos écrits

Véronique Miossec

 

Voici ma réponse :

 

Bonjour,
Il me semble en effet très important de créer un collectif (plutôt que comité) de défense des Rased sur notre département (de nombreux départements l'ont déjà constitué). L'intérêt serait de permettre une plus grande lisibilité de nos actions (je pense aux médias et aux parents). Comme nous l'avons suggéré hier, je propose la date du mardi 18 novembre à 19H30 (lieu à définir avec l'aren31) afin d'en définir les bases de fonctionnement.
Concernant une demande d'entrevue à l'IA, elle paraît également nécessaire dans la mesure où il s'agit de notre hiérarchie. Je ne me fais aucune illusion quant à son issue et suis favorable à l'invitation des syndicats.
Je suis également très favorable à une rencontre avec la fédération FCPE (on a sûrement beaucoup de choses à se dire !)  
J'envoie un double de ce courrier à tous les adhérents ame31.

Le président de l'AME31
Jean-Paul Crabié


Publié dans sauvons les rased

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article