lettre aux députés

Publié le par crabie

Toulouse le…………2008                                                                                                                                                     

                                                                                    

AREN. 31

AME.31

 

 


APSEN .31

+ adresses                                                           A       Monsieur/Madame  le/la Député/e

 

Assemblée nationale
126, rue de l'Université
75 355 Paris 07 SP

 

 

 

 

 

 

 

Monsieur/Madame le Député,

 

 

Nous vous remercions pour vos interventions auprès du Ministère,  suite au courrier que vous a adressé l’AREN 31 au mois de Mai 2008, dans lequel nous exprimions nos inquiétudes liées aux menaces qui pesaient sur les R.A.S.E.D. (Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté).

 

Nous vous sollicitons à nouveau aujourd’hui mais de manière collective avec nos collègues de RASED car ces menaces viennent d'être confirmées par le projet de loi de finances 2009, qui prévoit 13.500 suppressions nettes de postes dans l'enseignement scolaire public et privé.

Ces suppressions entraînent, entre autres, la réaffectation de 3000 enseignants spécialisés (exerçant actuellement en tant que maîtres E et G en RASED) sur des postes en classe ordinaire. Ainsi donc, le bénéfice de notre formation spécialisée,  d’une année entière, payée par l’Etat, serait réduit à néant ? En ces temps de rigueur budgétaire, on peut s'étonner d'un tel gaspillage de coût mais aussi de compétences.

Le ministère compte ainsi affecter un tiers des enseignants spécialisés exerçant en R.A.S.E.D. (entre 8000 et 9000 postes "E" et "G" sur le plan national – les quelques 3000 psychologues scolaires ne seraient pas concernés par cette mesure) dans les classes des écoles les plus difficiles. Il prétend ainsi utiliser au mieux leurs compétences. Mais c'est oublier qu'un traitement efficace de la grande difficulté scolaire s'effectue sur une période variable et adaptée, nécessitant une prise en charge individuelle ou en petit groupe, et  ce hors de la classe où une relation privilégiée avec un enseignant spécialisé a montré toute sa pertinence et son efficacité.

D'autre part, si ce budget est voté en l'état, la continuité du service public offert par les RASED ne sera plus assurée, puisque dans certains secteurs, où les difficultés sont moins nombreuses mais néanmoins bien présentes, les élèves en grande difficulté ne pourront plus bénéficier des aides du RASED. Ainsi l'école publique ne remplira plus sa mission de garantir l'égalité du droit sur le territoire national à bénéficier d'une aide spécialisée quand celle-ci s'avère nécessaire.

Le projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2009 à 2012 prévoit-il déjà la suppression totale des RASED (un tiers de l'effectif des enseignants spécialisés réaffectés par an), en laissant croire que le soutien pédagogique assuré par les professeurs généralistes remplacera utilement les aides spécialisées dispensées par les professionnels des RASED ? Les difficultés traitées et les réponses apportées aux élèves ne sont pourtant pas de même nature. (Cf. les documents ci-joints.)

Les enseignants spécialisés vivent les orientations ministérielles comme un véritable détournement de la mission première pour laquelle ils se sont engagés au service de l'Etat. Et ce n'est pas le maintien de l'indemnité spécifique des enseignants spécialisés (68.-€ mensuels), annoncé par le ministre, qui compensera la perte d'une identité professionnelle acquise au prix d'un considérable investissement personnel.

Comptant sur vous, Monsieur/Madame le Député, pour défendre les missions spécifiques des enseignants spécialisés exerçant en RASED, et particulièrement lors des prochains débats parlementaires concernant la loi de finances, nous vous prions d’agréer, l’expression de notre profond respect.

 

 

Pour le bureau l’AREN 31

Pour le bureau de l’AME31

                                         Pour le bureau de l’APSEN

 

 

 

 

 

 

Documents joints :

 

- Lettre ouverte à Monsieur le Ministre de l'Education Nationale pour maintenir et renforcer les aides spécialisées de l'Education Nationale.

 

- Lettre aux parents : Préservons et développons les Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté (R.A.S.E.D.)  

Ces deux documents sont soutenus par des fédérations de professionnels, par les syndicats et les fédérations de parents d’élèves.

 

- un document élaboré par les représentants associatifs des trois fonctions présentes dans les RASED permettant de différencier « l'Aide Personnalisée » apportées par les professeurs et les « Aides Spécialisées aux élèves en difficultés » dispensées par les enseignants spécialisés.

 

Publié dans sauvons les rased

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article