Descente aux flambeaux dans Toulouse

Publié le par crabie

TOULOUSE, 18 déc 2008 (AFP) - 21h05

Toulouse: 400 parents d'élèves pour une descente aux flambeaux revendicative

Environ 400 parents d'élèves et professeurs, accompagnés d'enfants, ont organisé "une descente aux flambeaux" jeudi soir dans les rues de Toulouse afin de protester contre "la mise à mal du système éducatif" et "la pauvreté de l'offre publique", a constaté un journaliste de l'AFP. "Dans le monde où nous vivons, où les adultes sont inquiets à cause de la perte du pouvoir d'achat et du chômage, la seule chose qui leur reste c'est l'espoir que leurs enfants vont s'en sortir", a expliqué Sophie Mollat, parent d'élève FCPE, dont les enfants sont scolarisés à l'école Marengot. "Or les réformes Darcos sont contre la réussite de tous les enfants, et cela les parents le comprennent et ont l'impression qu'on leur enlève leur dernier espoir, cet avenir meilleur pour leurs enfants", a-t-elle ajouté. Sur un air de comptine, les parents tenant des flambeaux ou des lanternes, ont manifesté en chantant "il s'appelle Père Darcos, il se fout de nos gosses, gare à la riposte". Dans le cortège, parents et enfants brandissaient des banderoles ou pancartes portant les inscriptions "école en danger, parents mobilisés" ou "sauvons l'école publique, parents en colère". Selon Mme Mollat "l'école n'avait jamais été attaquée de front comme cela, et en l'espace d'un an on a tout un tas de réformes qui changent de façon très importante le fonctionnement de l'éducation nationale, qui la privatise sur certains points". La descente aux flambeaux avait été organisée pour dénoncer "la suppression de milliers de postes" dont les postes au sein des Réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased), "la suppression des petites et moyennes sections de maternelle et leur remplacement par des jardins d'enfants payants", et "pour une école de la réussite pour tous".




"La descente aux flambeaux de ce soir a été une réussite, grâce à notre mobilisation à tous. Nous étions environ 500 (une parente a compté). c'était joyeux, festif, lumineux, gai et chantant. Les médias ont bien relayé puisque M6 et TLT étaient présents ainsi que la Dépêche et l'AFP.
De nombreuses écoles nous ont rejoint: bonhoure, borderouge, molière, benazet...
La mobilisation ne doit pas en rester là et je vous propose de réfléchir à d'autres actions à mener à partir de janvier. l'idée serait également de fédérer petit à petit toutes les écoles de toulouse alors parlez en autour de vous, à vos amis qui n'habitent pas dans le même quartier pour que la mobilisation grandisse.

Bonnes fêtes et bonnes vacances à tous."
Sophie Mollat (FCPE Toulouse)


Publié dans sauvons les rased

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article