Rencontre avec l'Inspecteur d'Académie le 17 décembre

Publié le par crabie

Aujourd'hui, c'est le grand jour ! Enfin notre supérieur hiérarchique accepte de nous recevoir. Enfin on va savoir ! Nous avons d'ailleurs apprécié l'accueil (imposant cordon de CRS). Nous étions environ 250 autour d'un bon verre de vin chaud préparé par le collectif sauvons les RASED. Les médias étaient là et ils ont pu faire de belles images des ribambelles-girlandes accrochées aux arbres et des jolis dessins fixés sur le mur. Agnès a su exprimer au micro de TLT nos craintes et nos espoirs. L'AME 31 a distribué le badge (merci à Laurent) qui a eu beaucoup de succès et au son de l'accordéon, nous avons pu entonner quelques chants de Noël détournés. Notre délégation a été reçue et voici le compte-rendu des trois représentants des RASED. 


Compte-rendu audience IA :


  1. Présents :

Pour l'administration :

  • IA + 2 adjoints : 1 IA/IEN + 1 IA 2ème degré.

Pour le collectif  31 "Sauvons les RASED" :

  • 1 représentant AME, 1 AREN, 1 APSEN.
  • 1 représentant SNUIPP, 1 représentant SE, 1 représentant Sud.

Absence des représentants FCPE, non invités puisque l'IA s'en est tenu aux signataires de la lettre du collectif 31.

En marge : La présence des CRS est justifiée par la crainte de "débordements" ajoutés à l'organisation de l'arbre de Noël des enfants du personnel de l'IA.


  1. Déroulement :

Les représentants des associations du RASED font part de leurs inquiétudes / craintes / interrogations concernant l'évolution des Réseaux. (Sédentarisation ? Disparition ?)

Ils rappellent l'utilité et les spécificités de cette structure en s'attachant à faire remonter à l'IA l'expérience de professionnels attachés au terrain. Je retiens quelques mots comme : travail en partenariat, maillon entre l'école, la famille et les partenaires, esprit "famille", réponse à la souffrance des enfants...

Ils se font les porte-parole des inquiétudes des collègues non spécialisés.

Ils rappellent avec insistance qu'en aucun cas, les aides personnalisées ne sont en mesure de remplacer l'aide spécialisée.

Appuyant leur inquiétude, les représentants des associations font état des 8000 signatures déposées ce jour.

Les représentants syndicaux ont ensuite pris la parole pour se faire l'écho des inquiétudes des enseignants spécialisés et les resituer dans un cadre national et départemental ...

Une fois le tour de parole achevé des membres du Collectif  31, l'IA est intervenu:


  1. Fond :
  • 3000 postes E et G seront "sédentarisés" dès la rentrée prochaine, (c'est "la Loi") et L'IA appliquera strictement le quota prévu pour le département. Chiffre non fourni, mais le pourcentage s'appliquera sur le nombre départemental de E et G qui est de 192, dont 33 postes vacants chez les E (O chez les G).

Le choix des écoles sur lesquelles les postes seront sédentarisés s'opèrera à partir de deux critères :

- L'administration donnera la priorité aux écoles situées dans les RAR (Réseau Ambition Réussite) et dans le rural isolé.

- L'administration établira un profil d'écoles "à besoins" en se basant sur les résultats des évaluations CM2 de janvier.

La "sédentatrisation" se fera sur la base des "mesures de cartes scolaires", c'est-à-dire que tout titulaire d'un poste supprimé devra participer au mouvement général du premier degré dont les nouvelles modalités sont encore à définir. (cf bulletins syndicaux sur le sujet).

Il n'y aura pas obligation pour les titulaires de se limiter aux postes fléchés par l'administration.



  • Les RASED ne seront pas supprimés, mais redéployés.

Il faut comprendre par cette expression que les membres restant dans les RASED (2/3 des postes actuels) seront regroupés, non plus nécessairement par circonscriptions, mais pour recouvrir le département à partir des besoins spécifiques des écoles.

 (Nota : A la suite d'une question personnelle, il apparaît qu'une école pourrait bénéficier de deux postes E ou G, l'un étant fixe et l'autre itinérant (!)).

L'IA fait le pari que les aides personnalisées contribueront à faire diminuer  le nombre d'élèves nécessitant l'intervention du RASED mais qu'il existera toujours "des troubles du comportement et des troubles cognitifs" (je cite).

Ce redéploiement s'opèrera sur plusieurs années, en gardant les deux critères cités plus haut.


  • Les formations E et G sont poursuivies.


  1. Forme :

(Paragraphe qui vous transmet notre supérieur hiérarchique comme si vous y étiez !)

 

L'IA ne pratique pas la langue de bois et j'ai pu faire l'expérience de quelqu'un qui assume pleinement les décisions de son ministre de tutelle :

Ce gouvernement est issu d'une volonté nationale qui a placé à la tête de l'exécutif un Président qui s'est fait élire sur un programme de diminution du nombre de fonctionnaires, Educ. Nat. comprise.

A nos remarques sur les prises de conscience des français quant aux implications de la diminution du nombre de fonctionnaires et sur leur appui à nos revendications, l'IA s'est fait l'écho de la majorité silencieuse.

Il assume ses décisions en disant qu'elles sont l'expression de la loi.

Son discours, de circonstance ou réellement ressenti, s'est articulé autour de mots "positifs" comme "reconstruction" des RASED, "sédentarisation" sur des écoles à public difficile, "Pari" éducatif concernant la mise en place des aides personnalisées, "Priorité" aux RAR et rural isolé, il s'agit pour lui "d'inventer autre chose", vu l'insuffisance de résultats des RASED malgré la bonne volonté de leurs membres. (Reprise de l'argument des 15% d'échec scolaire).

Il n'a pas manqué, à plusieurs reprises, de noter que le département de la HG est "atypique" concernant certaines pratiques (et là, j'ai pas tout compris quant aux sous-entendus !), et il a été virulent concernant deux points :

- Aucun département ne met autant de moyens dans les RAR.

- Le Mirail est "protégé" (J'ai senti là un ton polémique très "ambiance" qui visait directement les responsables syndicaux. Je vous transmets ce fait, sans bien en comprendre les tenants et les aboutissants.)


Christophe Dessaux (AME 31)



Hier après-midi, chants et vin chaud devant l'inspection académique de Toulouse face à un petit peloton de CRS !
Des enseignants, des maîtres spécialisés , des représentants de syndicats s'étaient donnés rendez-vous ce mercredi après-midi pour remettre les pétitions départementales , les motions de conseil d'écoles , avec une belle banderole : "Sauvons les Rased" , des badges avaient été commandés , devinez la couleur ? Jaune fluo ! Bien sûr !!
La télévision était là : M6, TLT Toulouse ; la presse : métro (petite gazette locale) ...Bref, un joyeux chahut avec chants animés et prise de paroles des représentants du SNUIPP, la FCPE était là aussi.
Puis, une délégation est rentrée : un représentant des maîtres E, la présidente de l'apsen 31, moi-même, administratrice de l'AREN 31 et trois représentants de syndicats faisant partie du collectif: SE, SNUIPP, sud.
Ils étaient trois : l'IA, et deux  autres inspecteurs .L'entrevue a duré plus d'une heure et en essayant de parler sérieusement de nos inquiétudes, on entendait les chanteurs animés par.leurs convictions et par le vin chaud ....
Bref, après avoir argumenté sur l'importance du dispositif rased, de son efficacité, ce dont l'inspecteur était convaincu !! Bref, il nous a brossé dans le sens du poil !! Et rien de nouveau, sur l'Académie, il y aura à peu prés 120 postes supprimés, pardon ! Sédentarisés, voilà que je fais un lapsus!!
Après avoir identifié grâce à ces extraordinaires évaluations CM2 puis, CE1, plus de problème, on saura vraiment où se trouve la difficulté ! Donc, on redéploiera les rased restant selon les besoins avec deux grandes priorités : le secteur ambition réussite et le tout rural et là, j'ai senti son affect s'emballer : "Ah! Le bon rural sinistré!"
Je me suis permise de rajouter que travailler dans le rural pourquoi pas mais il faudra rallonger l'enveloppe pour les déplacements ! Là, j'ai senti quelque peu son emballement baisser ......
Je me suis faite le plaisir de dire qu'il s'agissait quand même de violence institutionnelle et tant .....Un dialogue de sourd ....
Avant de se serrer la main pour le final, nous lui avons remis les 9000 pétitions départementales, et celles de soutien à Réfalo ,  les motions  de conseils d'écoles .
Dehors, il restait les CRS, quelques camarades et un misérable verre rescapé de vin chaud, non mais!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
A tchao, bonsoir !


Claude Melotto (AREN 31)




Rencontre de l'IA, avec l'IA adjoint et un Inspecteur du premier degré

Du 17 décembre 2008


Dans un premier temps, les représentants des associations AREN, AME, APsEN 31 se sont exprimés. Ils ont rappelé les enjeux de cette demande d'audience. Et, tout en évoquant les inquiétudes, ils ont réexplicité l'importance du dispositif RASED de leur spécificité ou approche et ont souhaité des réponses sur la position de l'IA.

Les syndicats SNUipp, SE, SUD sont intervenus pour manifester leur soutien, rappeler les missions de plus en plus lourdes des enseignants et demander des précisions sur divers points.


Réponses


L'IA a dit qu'il pouvait s'engager sur le point suivant : il n'y aurait pas de suppression de RASED à la rentrée 2009, il ne pouvait se prononcer pour les années suivantes.

3000 postes de RASED seraient sédentarisés (évitement de « supprimés ») sur des classes où se concentrent des difficultés, classes qui pourront être ciblées par la remontée des résultats des évaluations CM2, c'est à dire avant le mouvement de mars.

Pour l'académie, il ne savait pas, à cette date, combien de postes seraient « sédentarisés», si l'on appliquait une règle de trois en pourcentage cela faisait 120 postes mais il n'avait aucune certitude sur ce chiffre.

Concrètement, l'IA ne s'opposera pas à une reformulation précisant que la suppression des 3000 postes, impliquerait un redécoupage des RASED et une redéfinition des missions.

Il précisera que les missions seront recentrées sur la grande difficulté cognitive et comportementale (il ne parlera pas de prévention, nous le lui ferons noter en rappelant que les RASED, quand ils le peuvent, font de la prévention et que cela génère des réussites et un meilleur investissement de l'apprentissage au CP).

Comme il ajoute qu'il y a 15% d'enfants en grande difficulté au collège malgré les RASED, un certain nombre de ces enfants, pourront être aidés par les 2 heures d'aides personnalisées pour les difficultés légères. Il précise que ces 2 heures sont très bien accueillis par les enseignants car ils peuvent faire un travail de petits groupes et aider directement les élèves dans un autre rapport.

Il a défini deux territoires de priorités où les postes RASED devraient être maintenus : les Réseaux Ambition Réussite (RAR ex ZEP) et les Zones rurales isolées. Il a évoqué la solidarité quant à une nécessité de « sédentariser » ailleurs que sur ces territoires (cette réponse ne nous a pas satisfaite et il a été évoqué que les RASED sont parfois bien malmenés voire très incomplets dans certains secteurs).

Il a précisé que, pour le mouvement vers des postes ciblés, humainement il faudrait tenir compte des personnes en poste et que les choix de fermetures ou de « sédentarisation » seraient étudiés. Les maîtres E ou G « sédentarisés » recevraient leur indemnité sans problème s'ils prenaient une classe ciblée, cela serait à discuter peut-être, s'il prenait une autre classe. (Il a été rappelé que cela niait les compétences des personnes et leur engagement professionnels).

L'IA a précisé que si un maître spécialisé reprenait une classe sur une école, cette école dépendrait toujours d'un RASED.

Nous avons été informés de 33 postes vacants ou occupés par des personnes non formées en E, aucun poste n'est vacant en G (pour information il y a 10 postes de psychologues vacants). L'IA a donc un regard particulier sur les postes spécialisés, particulièrement les E vacants, cela ne signifiant pas qu'ils seront fermés systématiquement mais ...

Il a évoqué des modifications dans le traitement du mouvement cette année sans expliciter.

L'IA a dit qu'il enverrait des maîtres E et G en formation à la rentrée prochaine et a ajouté par la suite « si je peux, en fonction du nombre de postes alloués».



Plus de 9000 signature de pétitions ont été remises


Pour conclure, l'IA a précisé qu'il informerait le Recteur de nos inquiétudes et des pétitions (ça faisait  de gros gros paquets).


Véronique Miossec (APsEN 31)





Publié dans sauvons les rased

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article