Lettre ouverte aux candidats aux législatives

Publié le par Tito

 


L'AFPEN, la FNAME, la FNAREN, l'ANCP, l'AGSAS, la CGT, le SE-UNSA, le SI.EN-UNSA, le SNEN Psy, le SNUipp, la FCPE. 

 

Alors que la part des élèves en grande difficulté scolaire est passée de 15 à 20 % entre 2000 et 2009, l’existence des RASED a été profondément remise en cause. Or, les mesures successives mises en œuvre ces dernières années (aide personnalisée, stages de remise à niveau…) n’ont pas atteint l’objectif de réduction du nombre d’élèves en échec.

Depuis 2008, près de 5 000 postes d’enseignants spécialisés ont été en grande partie supprimés, alors qu’un rapport parlementaire sur les RASED de 2011 reconnaît pourtant la spécificité et les compétences de ces professionnels dans le traitement de la difficulté scolaire, et affirme qu’il n’est pas acceptable de les faire disparaître.

De plus, la quasi absence de départs en formation, l’augmentation déraisonnable des zones d’intervention ne permettent plus aux personnels spécialisés des RASED de remplir correctement leurs missions.

 

Le dispositif RASED, constitué d’enseignants spécialisés et de psychologues, est  un élément de réponse indispensable à l’Ecole. Alors que la réussite scolaire est un facteur essentiel d’intégration dans notre société, ces professionnels sont sans cesse confrontés à la souffrance et la détresse des élèves, des enseignants et de leurs parents, et n’ont quasiment plus de moyens pour y répondre.


L’Ecole ne peut pas faire l’impasse sur le traitement de la grande difficulté scolaire. Les personnels spécialisés tiennent une place importante de médiateurs dans l’Ecole entre tous les acteurs.

 

C'est pourquoi le collectif national RASED, mobilisé depuis 2008, alerte les candidats aux législatives sur les conséquences dramatiques que ces suppressions de postes font peser sur la scolarité et la réussite de milliers d’élèves.

 

Pour que l’Ecole de la République soit le premier lieu où l’enfant se construit en tant qu’individu autonome et futur citoyen, pour qu’elle assure son rôle de cohésion sociale et qu’elle ne laisse personne sur le bord du chemin,le Collectif national RASED a décidé de vous interpeller sur l’avenir du dispositif RASED et des professionnels qui le composent.

Nous attendons de votre part un projet ambitieux pour l’Ecoledans lequel la difficulté scolaire soit réellement reconnue dans sa complexité et combattue de manière à permettre à tous les enfants de réussir.

 

 



 

Publié dans sauvons les rased

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article